mercredi 30 novembre 2016

Les Maisons Intergénérationnelles Vendues en Moyenne 15 % Plus Cher


La maison intergénérationnelle gagne-t-elle en popularité au Québec ?

En 2015, 1 702 maisons intergénérationnelles ont été transigées par l'entremise des courtiers immobibiliers, soit en hausse de 8% par rapport à 2014. De plus, si l'on observe chacune des six dernières années, le marché de la maison intergénérationnelles a généralement mieux performé que celui de l'ensemble des maisons unifamiliales. Les propriétés unifamiliales avec un logement intergénérationnel se sont vendues en moyenne 9 % plus cher, en 2015, que les maisons unifamiliales conventionnelles, indique une étude publiée hier par la Fédération des chambres immobilières du Québec (FCIQ).





La Montérégie est la région qui a enregistré le plus grand nombre de ventes de maisons intergénérationnelles en 2015, suivi de la région des Laurentides (Mirabel, Blainville), Lanaudière et Montréal.

Qu’est-ce qu’une maison intergénérationnelle ?

Centris définit la maison intergénérationnelle comme une propriété unifamiliale qui comporte un logement supplémentaire permettant la cohabitation parents-enfants.
Pour le gouvernement du Québec, il s’agit d’un concept qui permet à une famille de cohabiter avec ses parents vieillissants dans une maison unifamiliale composée de deux logements indépendants de tailles différentes.

Population vieillissante

Depuis 1998, la loi de l’aménagement et de l’urbanisme permet aux municipalités d’octroyer des permis pour construire de tels édifices ou modifier une propriété existante afin d’y ajouter un logement intergénérationnel.

Ceux-ci sont principalement situés en banlieue, dans les nouvelles zones résidentielles. Bien que la cohabitation entre une famille de différentes générations reste encore relativement marginale pour les Québécois (1,5 % à 2 % des transactions), il n’en demeure pas moins que l’évolution de ce marché est à surveiller de près dans les années à venir.



Le gouvernement du Québec n’offre pas de programmes de subventions destinés spécifiquement aux maisons intergénérationnelles. Cependant, des subventions pour l’aide à la construction et à la rénovation, ainsi que des remboursements de taxes peuvent s’appliquer lors de l’achat, la construction ou la rénovation d’une propriété, quel qu’en soit le type. Par ailleurs, un crédit d’impôt remboursable pour l’hébergement d’un parent peut aussi être accordé par Revenu Québec. 

Selon les prévisions de l’Institut de la statistique du Québec, la proportion d’individus âgés de 65 ans et plus dans la province atteindra 20,5 % en 2021, 25,2 % en 2031 et 28,5 % en 2061.

Les Nouvelles Économiques - octobre 2015

Lire davantage sur la progression des ventes de propriétés intergénérationnelles: http://bit.ly/1trgouX